« L’Ayurveda, Science de la Vie et de la Longévité… »
J’imagine que vous avez déjà du le lire de nombreuses fois mais je pense qu’il est bon de le rappeler. Du sanscrit, Ayur (la vie) et Veda (la science, la connaissance), Ayurveda signifie donc “connaissance de la vie ou de la longévité”.

L’Ayurveda est un merveilleux système de santé holistique (l’individu est donc pris en charge dans toutes ses dimensions : le corps et l’âme). Ainsi, plutôt que de soigner les symptômes, c’est la cause de la maladie qui sera recherchée pour permettre un retour à l’équilibre et son maintien.

A la fois préventive et curative, elle peut venir soutenir aussi un traitement allopathique. L’Ayurveda puise ses racines dans l’Inde ancienne et les Védas, un ensemble de textes sacrés, qui, selon la tradition, ont été révélés à l’oral, aux Rishis, Sages Indiens dans les Himalaya. Datation de plus de 3.000 ans.

Si cette Science est ancienne, l’Ayurveda a su évoluer et se diffuser progressivement pour donner naissance aux médecines traditionnelles et à la médecine actuelle occidentale. Aujourd’hui, elle étonne encore par sa modernité et sa capacité à prendre en charge ou accompagner des maladies complexes ou des questions très actuelles (syndrome côlon irritable, intolérances alimentaires, …)

Reconnue par l’OMS comme étant un véritable système de médecine traditionnel, elle est encore peu connue en France mais s’est fait une place en Allemagne, en Suisse ou encore aux Etats-Unis depuis quelques décennies maintenant.

Concrètement, la médecine ayurvédique, qu’est-ce que c’est ?
En Ayurveda, il n’y a pas de recette qui s’applique à tous sans distinction.
Ce qui est bon pour l’un peut ne pas l’être pour un autre.

Les principes de bases permettent de soigner de façon précise et unique chaque individu selon sa constitution, son métabolisme de base, la Prakriti, ainsi que les déséquilibres, les Vikriti, qui se manifestent.

L’ayurvéda considère que l’infiniment petit (être humain, molécules) est régi selon les mêmes principes que l’infiniment grand (planètes, galaxies). En observant la nature, les Sages indiens ont découvert cinq éléments : l’Ether (ou l’espace), l’Air, le Feu, l’Eau et la Terre. Ils en ont déduit que ces états de la matière, présents dans la nature, l’étaient également dans l’être humain. Chez l’homme, la combinaison de ces cinq éléments constitue trois Doshas, humeurs biologiques (Dosha Vata, Dosha Pitta, Dosha Kapha) dont la proportion est unique pour chaque individu, la Prakriti.

Au cours de notre vie, nous sommes soumis à des facteurs perturbants plus ou moins intenses tels que : alimentation déséquilibrée, hygiène de vie inadaptée, stress, choc émotionnel. Un dosha entre donc en déséquilibre et perturbe le fonctionnement de l’organisme au lieu d’assurer normalement sa fonction : c’est ce qu’on appelle la vikriti. Les symptômes sont légers au début, puis s’aggravent au fil du temps et peuvent entraîner des maladies si la cause du déséquilibre n’est pas traitée.

Le but principal de l’Ayurveda est donc de restaurer l’équilibre des Doshas. Parmi la palette d’actions de l’Ayurveda : la nutrition et le yoga sont essentiels mais aussi les soins corporels (dont les massages thérapeutiques), la phytothérapie, la marmathérapie (manipulations des points énergétiques et canaux de diffusion), les mantras, la méditation et la respiration (pranayama) ect…

Bien plus qu’un système de santé, l’Ayurvéda est un art de vivre à part entière, destiné à entretenir au mieux l’ensemble de notre corps et de notre esprit.

You cannot copy content of this page. Merci et coeur sur toi.